• Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Réserver

Description

Petite ode au ruban ou comment une simple bande de tissu a rythmé la vie de milliers de familles durant des décennies. Démonstrations, explications et petite pointe de nostalgie. Inutile de verser des larmes, le ruban file en biais. Non, tout ne se perd pas. Encore moins quand il s’agit d’un métier qui a marqué la vie d’une commune (que dis- je de tout un territoire) durant des décennies. Alors, enfilez votre blouse de travail, retroussez vos manches et plongez dans l’univers du passementier.
C’est que ce ruban coloré, à plat, ou en torsade, tissé et retissé, on en est plutôt fiers
Parce qu’il a fait vivre des milliers de famille (à Saint-Jean-Bonnefonds et partout dans le département).
Parce qu’il a propulsé Saint Etienne au rang de capitale (et les projecteurs, on est plutôt fans).
Et parce qu’il fait partie de la mémoire collective (vous savez ces petites histoires qu’on se raconte en famille au coin du feu).

Alors sans vouloir tirer la couverture sur lui (ce n’est pas son genre de vouloir voler la vedette à la petite reine ou de faire la mine) le ruban s’est offert une maison.
Enfin c’est la commune qui lui a fait ce petit cadeau, histoire de lui dire merci.
C’est à la fois un musée qui raconte l’histoire du métier et un atelier qui reconstitue les gestes (avec deux métiers Jacquard en action).
Mais c’est aussi une Chambre des Savoirs qui montre comment les hommes et les femmes ont réussi à préserver leur savoir-faire tout en innovant .
Et oui. Parce que se rappeler, c’est bien , mais pas question de garder les yeux rivés dans le rétro. Et le ruban a bien l’intention de continuer à filer sa route.

  • Période d'ouverture
  • Tarifs
  • Services & Equipements
  • Localisation